L'aventure d'une famille en pleine installation agricole

31 décembre 2016

Petit bilan d'une riche année

Et voilà, c'est le dernier jour de l'année 2016! 2016, quelle année pour nous!

Revenons sur les points forts. Ce fut l'année OFFICIELLE de notre installation! Alors même si nous avons commencé dès Novembre 2015 notre aventure en solo sur les lieux et nos productions, notre GAEC et notre reconnaissance réelle fut effective le 12 Janvier 2016! Nous avons alors commencé notre cotisation à la MSA, quelle joie! Lol

2016, fut une année de rencontres. A travers le WWOOFING et le programme Pastoraloup, nous avons fait de très belles rencontres, à travers le monde! Nous ne remercierons jamais assez toutes ces personnes venues donner un peu de leur temps pour nous et nous faire elles aussi découvrir leur monde! Alors merci Rebecca, Xavier, Julia, Florian et leurs deux puces, Tobias et Karoline et leur bouchon, Negin, Parastou, Bertrand, Guillaume, Christine, Marie-Pierre, Jonathan, Cypril, Aurelien, Céline, Kezia, Emma, Stephanie, Olivier et Laurent! Vous nous avez vraiment aidé à ce que 2016 soit unique aussi pour cela!

Puis 2016, c'est aussi LA signature de l'achat de notre maison et ferme! Ce fut long! Ce fut une vraie bataille pour nous mais nous y sommes arrivés le 17 août! A nous les remboursements d'emprunts!!! Lol mais c'est aussi une réelle satisfaction d'en être arrivés là!

Nous avons, nous le pensons, également réussi à constituer notre troupeau. Même si les choses ne sont pas encore parfaitement comme elles devraient être, nous avons les bases! A nous de faire fructifier tout cela dans le bon sens.

Cette année fut aussi marquée par quelques déceptions... Elles nous auront permis de rebondir, de mieux cerner nos envies et besoins!

Elle se clôture sur de nombreux projets en tête! Des remises en questions et des envies d'améliorations perpétuelles, pour nous mais aussi pour nos bêtes, pour l'environnement.

Nous vous donnons rendez vous en 2017! Cette année sera aussi une année de consolidation! Mais chut, surprise! Et j'espère qu'elle sera aussi riche en rencontres que celle qui se finit ce soir.

Bon réveillon à tous!

 

En photo, Vava, Trotinette et Fleur, en route vers 2017!

Posté par Capucine15 à 17:28 - Commentaires [2] - Permalien [#]


23 septembre 2016

Les chiens de protection

En ces premiers jours d'automne, les gardes tirent sur leur fin, enfin les gardes en haute altitude.

C'est donc le moment de vous parler de mes companions de tous les jours, nos chiens de protection.

Nous sommes éleveurs/bergers. Notre quotidien est rythmé par notre troupeau, un peu par nos enfants aussi! Lol Mais que serait ce quotidien au milieu de cette Nature magique et sauvage sans nos fidèles alliers que sont nos chiens? Qui mieux qu'eux peut nous aider à conduire le troupeau et aussi à le protéger face aux prédateurs?

C'est donc de Fidèle, Charlie, Luz, Leche et Litz dont je vais vous parler. Fidèle, c'était un énorme patou de 6 ans. C'était, car aujourd'hui nous l'avons fait partir. Fidèle, c'est l'exemple de ce qui se passe tant dans nos fermes. Avec le retour du loup, de l'ours, du lynx..., beaucoup d'éleveurs ont pris des patous afin de protéger les troupeaux. Si certains ont accepté ça de bonne grâce et ont donc "assumés" correctement leurs chiens, pour d'autres, cela fut une charge de plus sur la ferme, une bouche supplémentaire à nourrir...

Pour beaucoup, leur naissance se fait au sein de la bergerie où ils y grandissent avec leur mère et leur fraterie jusqu'à leurs deux mois. Ils sont ensuite envoyés vers d'autres troupeaux.

Fidèle est donc arrivé sur la ferme à 2 mois. Comme le voulait les précepts et le veulent encore, il a été mis au sein du troupeau, sans caresses, sans attentions, pour qu'il se lie uniquement aux brebis. Il est resté longtemps, à la suite de ça, inapprochable. Il s'était effectivement bien lié au troupeau et le suivait, avec ou sans berger. Mais cela a conduit à un chien de 70 kg insoignable, qui grognait à la moindre contrainte, ne reconnaissant aucun "ordre" et qui nous a valu récemment de grosses frayeurs avec Charlie l'autre patou en le prenant à la gorge sans vouloir le lâcher... Il est heureux que malgré tout il n'ait pas eu un vrai mauvais fond... Mais combien comme lui finissent euthanasier par simple manque d'éducation au départ et de respect? Combien doivent être attrapés au lasso pour leurs vaccins annuels? Combien n'ont même pas un nom? Et comment sont-ils nourris, considérés?

S'il y a bien un oublié dans cette guerre du Loup (et oui, pour certains, nous sommes en guerre... Mais je ne reviendrai pas sur ce sujet, vous connaissez clairement notre point de vue!), c'est le chien de protection. Alors certains surfent sur la vague, se prônent spécialistes, vendent des tas de chiens... Mais qu'en est il vraiment? Qui s'intéresse à eux, pour eux?

Si on écoute ce qui ce dit sur la mise en place d'un patou au troupeau, ils avaient tout bon, ceux d'avant nous, pour Fidèle! Sauf pour Fidèle... A savoir, un chien mis à la bergerie, peu manipulé et peu caressé pour que l'attachement se fasse aux brebis. Pour résultat, des chiens certes liés aux troupeaux, mais qui n'ont pas les codes avec nous humains et du coup des chiens mordeurs, ingérables, euthanasiés voire abattus.

Avec Charlie, Luz, Leche et Litz nous n'avons pas voulu ça. De une car nous avons deux gnomes habitués aux chiens de compagnie de la maison et donc qui ne pouvaient dissocier Charlie des autres. De deux, parce que j'aime les chiens, et les autres animaux aussi d'ailleurs.

Et peut etre aussi parce que je ne prends pas ce qu'ils font pour nous comme un dû. Il faut qu'ils aient envie de "travailler" pour nous. A nous de leur donner cette envie, en les respectant et en respectant leurs besoins: nourriture, soins, affection!

Charlie ne vit pas à la bergerie. Cet été, il venait même dormir au frais à la maison après les gardes. Est-ce pour autant un mauvais chien de protection? Loin de là!! Il patrouille en amont du troupeau en permanence, vérifiant que le territoire est sauf, il aboie en cas d'alertes et il a même réussi un jour à faire repartir le troupeau à la bergerie alors qu'il chaumait, flairant une véritable menace. Si vous passez par chez nous, il vous accompagnera en aboyant, jusqu'à ce qu'il considère que vous êtes assez loin du troupeau. Ces 4 chiens de protection: patou, kangals, et croisé beauceron/patou font un boulot formidable, tout en jouant avec nous, rentrant parfois à la maison et adorant les câlins.

J'ai l'espoir qu'un jour nous nous pencherons un peu plus sur leur sort, au delà de tout enjeu économique, pour simplement les remercier de leur aide si précieuse dans nos vies!

Merci à vous mes 4 compagnons qui avaient été élevés autrement. Et merci à toi Fidèle, qui n' a malheureusement pas eu cette chance...

Posté par Capucine15 à 18:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 avril 2016

Avec le printemps, les gardes reprennent!

Et voilà! Nous attaquons notre premier printemps chez nous!
Avec son arrivée, ce sont les gardes qui ont également repris! Pour notre plus grand bonheur et celui de nos brebis et chèvres qui profitent de l'herbe tendre et verte, des feuilles d'aubépine, de ronces!

Nous sommes parfois accompagnés de Pomme le petit cochon! Son copain Poire étant plus timide!

C'est la ferme du bonheur! 😉

Posté par Capucine15 à 14:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Avec le printemps, les gardes reprennent!

Et voilà! Nous attaquons notre premier printemps chez nous!
Avec son arrivée, ce sont les gardes qui ont également repris! Pour notre plus grand bonheur et celui de nos brebis et chèvres qui profitent de l'herbe tendre et verte, des feuilles d'aubépine, de ronces!

Nous sommes parfois accompagnés de Pomme le petit cochon! Son copain Poire étant plus timide!

C'est la ferme du bonheur! 😉

Posté par Capucine15 à 14:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 mars 2016

Sous la neige!

Car c'est aussi très joli sous la neige tombée ce week end!

Posté par Capucine15 à 12:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]


29 février 2016

Chez nous!

En relisant mon blog, je me rends compte d'une chose: je ne vous ai même pas présenté la ferme qui est vraiment (pour de vrai de vrai) nôtre chez nous!!!

Je vais donc réparer cet oubli!

Nous avons donc déménagé dans le 06, à La Brigue en août dernier pour moi, en juin pour Philippe.
S'il y a bien une région où ne pensions jamais atterrir c'est ici! Dans le Sud! Près de la côte d'Azur!!! Cela nous paraissait totalement irréalisable!
Mais voilà, comme quoi, parfois, rien n'est impossible! Et c'est ainsi que parfois, quand nous descendons de nos jolies montagnes, pour faire quelques courses ou nos livraisons, nous nous retrouvons à longer la Méditerranée... Et c'est toujours le même émerveillement pour moi d'en être arrivée là! Nous n'avions jamais prospecté sur ce sescteur... C'est pour le coup le fruit du hasard qui nous a conduit ici. Cela fera 1 an bientôt que nous avions pris conctact avec les cédants et bientôt 1 an que Philippe, accompagné de Mathias, est venu visiter cette ferme. 

Pour la situer un peu mieux, elle se trouve sur les hauteurs à 1200m d'altitude, pas très loin de la frontière italienne, en 1 heure à peine de marche, vous êtes en Italie!

Elle comprend une très jolie maison, diverses annexes, des poulaillers et une magnifique bergerie!! Sans oublier la yourte!

 

Nous avons pas mal de boulot à y faire... Mais nous sommes plus que ravis d'être ici!!! 

Des photos valent bien mieux que tous les discours alors je vous laisse découvrir notre chez nous! Vous êtes les bienvenus si le coeur vous en dit et qu'1,2 km de marche ne vous font pas peur!

Image hébergée par servimg.com

 

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

 

 

Posté par Capucine15 à 14:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 février 2016

Quelques articles pour illustrer ma précédente publication!

Voici quelques articles parlant de la crise agricole, ils illustrent parfaitement ce que je pense!

http://reporterre.net/SOS-Paysans-Ils-n-en-peuvent-plus

http://www.politis.fr/articles/2016/02/aider-les-paysans-a-recreer-du-lien-local-34194/

Je vous en souhaite bonne lecture!

A bientôt

Alicia

Posté par Capucine15 à 16:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 février 2016

Ma petite entreprise, ne connaît pas la crise...

Comment ne pas venir vous parler de cette crise qui secoue le monde agricole?! Celle qui conduit aux dégâts que nous pouvons constater: dégradation de bâtiments, de voies publiques, pollutions... Et puis qui en conduit certains au suicide...

Qu'en est il de ce monde agricole devenu un peu fou...
Ce n'est pas d'aujourd'hui que le milieu agricole va mal! Pour ça il faut remonter à l'après guerre. Quand un simple petit fil de fer va révolutionner l'élevage. Et oui, les barbelés, tant utilisés au temps de la guerre vont modifier complètement la manière d'élever. Si avant, les troupeaux pâturaient librement sous l'œil du berger, les empêchant d'aller manger l'herbe du voisin, le barbelé va permettre leur parcage.
Et puis l'après guerre, c'est aussi l'époque du remembrement, de la modernisation de l'agriculture sensée améliorer la vie des paysans. On voit où cela nous conduit aujourd'hui et où cela nous conduisait déjà à cette époque! Pour ceux qui auraient vu le film: Adieu Paysans, on voit que l'arrivée des premiers tracteurs conduit déjà à la faillite bon nombre de fermes.

À croire que nous n'apprenons rien des erreurs du passé... Il suffit de remonter à la dernière crise du lait, qui n'est pas si vieille que ça, où les agriculteurs manifestaient déjà pour que le prix du lait soit revu à la hausse, ne s'en sortant plus. J'avais participé aux manifestations de dons de lait notamment sur les marchés pour sensibiliser les consommateurs.
Qu'en a t on retiré de tout ca?! Il faut croire que rien!!! Et je ne jette pas la pierre qu'aux agriculteurs, les chambres d'agriculture sont aussi responsables de ce mal être, sans parler des syndicats! On nous pousse au moment de l'installation vers ces filières soit disant sécures: lait, viande, céréales. Quand vous avez le malheur de vouloir faire autre chose, sur une autre échelle, on vous prend pour des fous, des doux rêveurs...

Certains se sont sortis de ça, en se convertissant à l'agriculture biologique, en diversifiant leurs productions.

Il existe bien d'autres façons de vivre de ce métier! Je vous invite à visiter les pages des fermes: Farigoules et Cie, Elevage de Lapra, Chèvrerie chez Sorène, Ferme de Courlouse et tant d'autres encore qui témoignent que notre métier est possible à d'autres échelles et que finalement nous sommes ceux qui s'en sortent le mieux.

Agriculteurs, réagissez, trouvez les solutions, elles existent!!!
Consommateurs, réagissez, vos choix, votre consommation sont importants et permettront le changement!

Posté par Capucine15 à 19:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 janvier 2016

Qui a peur du Grand méchant Loup, c'est pas nous, c'est pas nous...

A l'heure des manifestations Pro-loup et des divers reportages faits sur sa petite personne, je me suis dit qu'il était temps que nous vous exposions notre point de vue sur le sujet.

 

J'en ai déjà parlé via notre page FB (Bergerie de la Roya), mais je sais que tout le monde n'a pas accès à cette page. Je vais donc traiter du sujet ici également, désolée pour ceux qui liront donc en doublon. 

 

La bête déchaîne les passions, haine ou amour, c'est une guerre féroce (pour une fois, ce terme est bien à sa place) qui oppose la plupart du temps éleveurs, chasseurs et politiques aux écologistes. Les uns souhaitant son extermination pure et dure, les autres sa sauvegarde absolue. 

Pour nous, il n'y a pas de camp à choisir, ce camp nous l'avons choisi en prenant pour passion ce métier de berger et la vie qui va avec. Si nous savons profiter de la Nature pour nourrir nos bêtes, nous devons aussi savoir en accepter les règles du jeu: la prédation y est loi, les proies servent à nourrir les carnivores et nos brebis ont bien ce statut de proies. Il faut savoir accepter les avantages (de l'herbe à profusion, des paysages à couper le souffle, de l'air, de l'eau...) et les inconvénients (la foudre, les insectes ravageurs, les prédateurs, les petits cailloux...) que la Nature nous prodigue.  A nous de savoir vivre avec tout cela. Quand on parle tant du vivre ensemble entre Hommes, nous pourrions tout aussi bien l'appliquer au Vivre ensemble pour la Nature.

Certains diront, oui, mais vous dites ça car vous ne vivez pas avec la bête, ou bien vous n'avez subi aucunes pertes, ni le stress lié à une attaque. Je pourrai alors répondre que si… Nous avons perdu 16 bêtes à notre arrivée sur cette ferme, 14 chèvres: Javotte, Joy, Jonquille, Java, J'adore, Moka, Chocolat, Kaolin, Bartok, Jade, Lollypop, Firmin et 2 brebis: Ilia et Jactance… J'en ai perdu une encore lors d'une garde, Pimprenelle, elle faisait partie de nos toutes premières Thônes et Marthod, autant vous dire que sa perte me désole encore, sans parler de celles des chèvres et des brebis de Juin. 
Mais quelque part, nous avons repris cette ferme en toute connaissance de cause et surtout nous avons choisi ce métier qui nous confronte à la Nature. Si nous pouvons en profiter pour nourrir nos brebis, nous devons aussi en accepter les lois qui la régissent… 
Si éradiquer le loup semble pour certains la seule option, nous ne sommes pas de ce côté là… Comme nous ne sommes pas du côté de ceux voulant éradiquer les brebis des montagnes. Simplement, nous respectons la Nature et ce dans son entièreté…

Effectivement, notre profession subit actuellement une crise, bien qu'étant en vente directe, nous la ressentons moins, mais la Nature n'y est pour rien, pas plus que le Loup. Nous sommes dans une société en telle recherche de bouc emissaire, qu'il est arrivé à point nommé!!! J'ai lu récemment l'appel du Loup de Fabrice Nicolino (http://revuelimite.fr/pour-fabrice-nicolino-le-loup-est-lavenir-de-lhomme): "Mais je crois qu’il y a un droit supérieur qui doit s’exprimer dans ces circonstances-là, le droit de la vie, de ce qu’on appelle depuis une vingtaine d’années : la biodiversité." Nous nous devons de protéger cette biodiversité. 

En revanche, nous concevons que vivre avec suppose quelques aménagements, certains plus contraignants que d'autres… Nous avons, pour protéger le troupeau deux patous, Charlie et Fidèle. Si ces derniers sont de redoutables protecteurs de troupeaux contre le loup, ils peuvent aussi l'être avec les promeneurs… Leur gestion est parfois assez compliquée… Sans parler du coût… Il y en a qui diront, mais vous êtes aidés pour leur achat et leur entretien, à raison de 800 euros par an pour l'entretien, quand on essaie de donner le meilleur pour eux (les nôtres sont au BARF: alimentation à partir de viande crue), les 800 euros ne couvrent pas le prix de leur alimentation à l'année. 
Et c'est aussi deux Kangals qui nous rejoindront cette semaine pour une protection plus efficace. 
Le loup suppose aussi d'être présent en permanence avec son troupeau. C'est un choix de vie, mais je conçois que cela soit dur pour certains et que ce soit une charge conséquente de travail, je pense à ceux qui ont leurs foins à faire ou autre, c'est vrai que c'est toute une organisation à mettre en place, quand nous avons déjà un travail prenant. 

Et puis je pense à ceux aussi qui mettente tout en place et qui malgré ça subissent des attaques, y perdent parfois leurs chiens de protections (honnêtement, je vivrai très mal de perdre Charlie). 

Il n'y a malheureusement pas de solution miracle. Le loup est un animal extrêmement intelligent. Nous ne lui devons pas nos chiens pour rien. Mais je pense que quand on fait déjà tout pour éviter, on a la conscience tranquille et on peut se dire qu'on a essayé et qu'il va falloir encore réfléchir pour améliorer notre système. C'est certes une chaine sans fin, mais elle en vaut le coup!

Là où je veux également en venir, c'est que si nous avons des aides de l'Etat pour le loup (bien méconnues par le grand public qui nous targue souvent de profiteurs et de chasseurs de primes), nous avons aussi l'aide d'associations environnementales! Il est bien dommage que les éleveurs boudent cette aide parce qu'elle vient de FERUS (FERUS (Ours-Loup-Lynx Conservation)). Nous avons pu cet été profiter de Pastoraloup. Pastoraloup, c'est un programme mis en place par FERUS qui forme, certes sur un temps court, des bénévoles qui viennent alors en soutien aux éleveurs subissant des attaques de prédateurs. 3 bénévoles sont passés chez nous cet été: André, Justine et Manuel. Nous avons apprécié cette aide, gratuite, si ce n'est de prévoir gîte et couvert, de ces bénévoles. Etre à deux pour surveiller le troupeau cet été n'était pas de trop quand les brebis décidaient notamment que de former plein de petits lots était bien mieux que de rester grouper… ou bien refuser de rentrer en bergerie le soir… Ils ont été des yeux supplémentaires et une présence en plus qui nous a permis d'éviter les attaques durant tout l'été. 
Je suis FERUS depuis bien longtemps maintenant, car avant d'avoir été bergère, j'ai été écolo, mes études m'ayant conduit vers cette voie ainsi que mon amour inconditionnel des animaux quelqu'ils soient. Si je ne suis pas toujours d'accord avec eux, et notamment avec ce qui peut être véhiculé sur le monde de l'élevage, j'aime à voir qu'ils essaient de trouver des solutions pour que chacun s'y retrouve.

Nous remettons le couvert l'année prochaine, avec sans doute de nouveaux bénévoles Pastoraloup.

Si vous voulez en savoir plus sur le loup, l'ours ou le lynx, rendez vous sur http://www.ferus.fr/
Si vous voulez en savoir plus sur le programme Pastoraloup:http://www.ferus.fr/benevolat/pastoraloup

Prônons le Vivre ensemble, que ce soit entre nous ou entre nous et les animaux. Cela ferait de jolies résolutions pour 2016!!!! Et c'est une résolution que nous ne pouvons eviter, nous avons besoin de la Nature, dans tout ce qui la compose, nous ne sommes qu'un petit maillon de ces multitudes de chaînes qui la composent. 

 

 

 

 

Posté par Capucine15 à 15:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 décembre 2015

Les marchés ont commencé!!!

Et oui, nous sommes ENFIN INSTALLES!!! Les marchés ont débuté sur les chapeaux de roue et nous sommes donc présents à La Brigue le dimanche matin, à Tende le mercredi matin, sans compter les marchés de Noël, de saison en ce moment!!! 

 

Nous prenons doucement nos marques et nous arrivons à trouver notre organisation. Nous sommes plus que contents de cette nouvelle vie qui s'offre à nous! Sans parler que nous bénéficions d'un début d'hiver (oui bon, je sais, on n'y est pas encore mais quand même) splendide dans le sud! 

 

Si nous faisons les marchés c'est que les agnelages ont bien commencé... Effectivement, Groseille avait ouvert le bal le 11 Septembre et ils se continuent doucement les uns après les autres. Des agneaux gambadent partout la bergerie, nous espérons encore de nombreuses années comme cela. 

 

Je ne suis pas trop bavarde ce soir, je vous invite aussi à nous suivre sur notre page Facebook: Bergerie de la Roya. 

 

En attendant je vous quitte avec quelques photos de l'estive de cet été!

 

IMG_0806

IMG_0805

IMG_0811

 

Posté par Capucine15 à 18:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]